Comment faire la différence lors d’un salon professionnel ?

Faire la différence dans un salon professionnel

Être exposant dans un salon professionnel demande beaucoup de temps, de motivation et de capital. C’est pourquoi, il est important de ne pas négliger son stand et de faire en sorte qu’il soit en adéquation avec les objectifs de la marque. Le stand est la première chose que vont voir les visiteurs, c’est ce qui va les attirer ou non. Pour éviter cela, nous allons vous lister les best practices à adopter.

  • N’attendez pas le jour J pour communiquer dessus

Ce n’est pas une évidence pour tout le monde… Il est important de bien faire connaître votre présence dans un salon en amont. Cela peut passer par différents canaux : réseaux sociaux, newsletter, campagnes d’emailing, flyers… Si vous souhaitez faire l’effet de surprise et tout annoncer le jour J vous risquez de perdre de potentiels prospects. Ne misez pas uniquement sur les visiteurs du salon.

Dans un premier temps, n’hésitez pas à inviter vos propres clients et vos partenaires. Le bouche à oreille, il n’y a que ça de vrai ! Prenez le temps de recontacter des clients que vous n’avez pas vu depuis longtemps ou que vous avez perdu. Ils se sentiront privilégiés.

Enfin, vous pouvez prendre contact avec des médias pour faire connaître votre présence. Le but ici n’est pas simplement d’informer votre présence dans un salon mais c’est aussi d’exposer vos offres, vos promotions, vos tops du moment… L’enjeu est de faire connaître votre marque et votre valeur ajoutée par rapport aux concurrents.

  • Se fixer des objectifs

Avant de se lancer dans les démarches, il est nécessaire de fixer des objectifs (et s’y tenir !). Cela peut être : un objectif sur le nombre de visites, sur le nombre de contacts récoltés, sur la qualité des contacts récoltés, sur les rendez-vous pris et sur le nombre de contrats signés.

Il faut qu’à la fin de l’événement vous puissiez mesurer l’impact (à court terme) qu’a eu le salon sur votre société. Vous devrez être en capacité d’avoir des données chiffrées pour savoir si le salon a été rentable ou non.

Une fois que vos objectifs sont fixés, il est important de penser à toute la partie « création de stand ». A savoir : la taille de stand qui correspond à vos objectifs (inutile d’avoir un stand trop grand si vous attendez peu de visiteurs), le style de votre stand (plutôt chargé ou épuré), le type de circulation (assis, debout, les deux), les animations (ateliers, DJ, démonstrations…), la technologie que vous souhaitez utiliser (écrans, 3D, hologrammes…) et dernier point, l’éclairage (lumière colorée, néons…). Il ne faut pas oublier que tous ces points doivent être impérativement en lien avec les objectifs définis ci-dessus.

  • L’emplacement dans le salon

Et oui, il n’y a pas de secret. Pour être le plus visible possible, il faut avoir le meilleur emplacement… mais qui dit meilleur emplacement dit budget. Si le budget accordé pour le salon est conséquent, n’hésitez pas à le dépenser dans l’emplacement. Les endroits où vous avez une chance de toucher le plus de monde sont : l’entrée, l’intersection au niveau des grandes allées, les angles. Les emplacements près des toilettes ou des restaurants peuvent être un endroit stratégique pour avoir un stand.

Si vous ne souhaitez pas mettre un budget conséquent pour l’emplacement, vous pouvez miser sur toute la partie technique qui attirera l’œil des visiteurs. Par exemple, vous pouvez habiller votre stand avec des grands écrans, de l’animation, des couleurs vives… tout ce qui attirera la curiosité du visiteur. L’important est que votre stand soit toujours actif : par de la musique, par un film diffusé sur les écrans, par des hôtesses qui parlent de votre produit…

Si ce n’est pas la première année que vous êtes exposant à un salon, évitez de reprendre le même design que l’année dernière. Ce qui a marché une année ne remarchera pas forcément l’année suivante.

 

Pour conclure, il est important de définir les objectifs que l’on souhaite atteindre avant de se lancer en tant qu’exposant d’un salon. Une fois ces derniers définis, il y a toute une stratégie à mettre en place pour le design du stand ainsi que son emplacement. Enfin, lorsqu’ 1 ou 2 semaines sont passées après le salon, il faut traiter toutes les données récoltées afin de reprendre contact avec ces potentiels prospects. Cette étape est cruciale pour constater si le salon a été rentable pour l’entreprise.

 

Suivez-nous sur

Poser votre question

Écrivez-nous
Devis en ligne

Vous avez une demande ?

x

Vous avez une demande ?

Vos coordonnées
Votre évènement